Alaphilippe en Jaune, Bruno Lauzier en Forme et Monsieur Morin Hors normes.

 

Deux membres du VCV étaient présents sur la ligne de départ à Albertville en ce mois de juillet bien chaud pour les Pros et nous aussi.
16000 amoureux de la petite reine répondaient présents sur cette belle mais difficile étape .
On notera la très belle performance d’Alain Morin” Grimpeur devant l’éternel”
Il se classera 817 eme au scratch sur 10229 / 13 eme de sa catégorie sur 534 Dommage pas de podium pour lui !!!!!
On le garde quand même avec nous au VCV !
Il aura trouvé la montée sur Val Thorens interminable , je ne vous dis pas les autres concurrents en détresse parfois.

Bruno Lauzier un peu plus loin dans cette belle aventure !!! finira 3304 eme et  99 eme de sa catégorie

La chaleur a fait souffrir les organismes, on notera un nombre record d’abandons, 6000 coureurs.
Cette bien difficile épreuve dont certains protagonistes auront sous estimés la difficulté de l’enjeu réfléchiront pour une éventuelle participation en 2020.

Vivre le mythe de la Grande Boucle, sur les mêmes routes et dans les mêmes conditions que les cyclistes professionnels du Tour de France
c’est la promesse que tient l’Étape du Tour depuis 1993.
Alors 30ÈME ÉDITION
DATE À VENIR………

Le col du Peyruergue

Pendant que 2 sociétaires du VCV , Alain Morin et Bruno Lauzier étaient sur l’étape du tour ,
nous profitions du beau parcours concocté par notre responsable ” parcours du dimanche” Bruno Lauzier ( encore lui )….
Une belle journée partagée par ces 7 complices du jour .

Alban a croqué la Marmotte avec brio.

Non ,non avec Alain Morin…….

Le récit de la Marmotte vu par Alban.
Dimanche dernier nous étions deux du club à nous élancer sur la mythique épreuve de la Marmotte, Alain MORIN et moi.
La Marmotte c’est 174 kilomètres avec 5000 mètres de dénivelé.
Départ de Bourg d’Oisans en bombe avant de bifurquer direction le premier col… Le Glandon.
Objectif : imprimer un rythme tempo.
Alain et moi arrivons au somment après un peu plus d’1h45 du départ et, par pur hasard, nous retrouvons en haut.
À partir de là nous ferons un bout de chemin ensemble.
La traversée de la vallée de la Maurienne se fait à allure soutenue… Maintenant place au terrible enchaînement Télégraphe/Galibier
Alain bascule au sommet du Télégraphe avec une cinquantaine de mètres d’avance. Nous nous retrouvons au ravito de Valloire, au pied du Galibier et repartons en même temps.
Les jambes commencent à brûler mais j’essaye de me caler à un bon rythme, les yeux rivés sur le cardio. Je passe le sommet en premier et au moment de redescendre Alain me dit de partir devant.
Dans la descente on forme un bon groupe, de quoi passer la vallée et rejoindre Bourg d’Oisans sans trop de soucis.
Arrivé à Bourg d’Oisans, on attaque l’Alpes d’Huez et là c’est chacun pour soi.
J’imprime de suite une cadence assez soutenue me permettant de remonter pas mal de monde avant de caler un peu dans les derniers kilomètres.
Résultat officiel (en enlevant la descente du Glandon qui n’est pas chronométrée) :
Alain MORIN finit 1018ème/7500 et 13ème de sa catégorie en 7h48
Je finis 637ème (150ème de ma catégorie) en 7h26

Une merveilleuse épreuve avec des paysages de folie, de quoi s’en souvenir pendant longtemps !

Alban Finisher .

Valréas – Sachsenheim à vélo.

A l’occasion du 25 eme anniversaire du jumelage Valréas / Sachsenheim un groupe de cyclistes Allemands est venu à Valréas . Ce fut l’occasion de les rencontrer et de faire une sortie tous ensemble Dimanche . Un grand nombre de membres du VCV avaient répondu présent pour accompagner nos homologues Allemands sur les routes escarpées de la Drome Provencale , ce fut une réussite . En fin de matinée nous nous sommes tous retrouvés chez Bruno pour boire une bonne bière dans la joie est la bonne humeur avec nos collègues Allemands , qui nous ont invités à leur rendre visite .

Bourg d’Oisans tour pour le VCV

Sacrée journée pour le VCV
Alpes d’huez, col de Sarenne, corniche d’Auris et col du pas de Confession (Villard Recula)

Hier dernière journée pour le VCV à Bourg d’Oisans
Sortie de 110km avec 2000 de dénivelé.
Descente dans la vallée puis col de la Morte (13km à 7%), col de Malissol pour finir par le col d’Ornon