La MARMOTTE version Alban.

Allez c’est parti pour un petit résumé de la marmotte!

Hier nous étions 3 valréassiens au départ de la célèbre cyclosportive, Alain Morin , Bruno Lauzier et moi.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas, voilà le petit résumé.
174 km pour 5000 m de dénivelé.
Départ du Bourg d’Oisans pour gravir le col du Glandon,  l’enchaînement Télégraphe-Galibier qui nous mène à plus de 2600 m d’altitude avant de redescendre sur Bourg d’Oisans pour l’ascension finale…l’Alpes d’Huez.
La veille on a eu droit à de beaux orages là haut et au vu de la météo, on commence à se demander comment ça va se passer, comment s’habiller…au réveil il pleut encore un peu et la préparation se fait…mais dans le doute
Finalement le temps se calme et nous rejoignons les SAS.
Le départ est donné!
Départ plutôt tranquille dans la vallée avant d’attaquer le Glandon, Bruno et moi restons ensemble.
Je bascule au sommet avec une courte avance, nous nous attendons au sommet pour faire la descente et traverser la vallée dans le même groupe.
Place à l’enchaînement Télégraphe / Galibier !
La montée du premier col se passe bien mais à l’entame du Galibier ça commence à faire vraiment mal et la montée se fera à la sauve-qui-peut avec, pour ma part, une menace de crampes dans le dernier kilomètre.
On bascule ensemble avec Bruno pour descendre la vallée et entamer l’Alpes d’Huez ensemble.
Temps officiels (la descente du Glandon est neutralisée donc hors chrono)
* Alain Morin : 232ème en 7h27 ET PREMIER DE SA CATEGORIE
* Alban Girouin : 550 ème en 8h11
* Bruno Lauzier : 607ème en 8h19 et 12ème de sa catégorie
(Cette année environ 2000 participants, beaucoup moins qu’habituellement )
Texte: Alban Girouin

La GF Mont Ventoux de Lucie et Nicolas Garcera

Non, nous n’étions pas au bal masqué mais bel et bien au départ de la devenue célèbre « GF Mont Ventoux », Cyclosportive dont Lucie et Nicolas portent à bout de bras depuis 7 ans.

Bravo à eux pour cette superbe épreuve sans oublier leur bande de copains …. «  Le Staff ».

3000 milles inscrits sur cette édition, tous ne viendront pas et même ne finiront pas, ce n’était pas une balade bicyclette mais bel est bien une épreuve sportive.

Nos sociétaires du VCV ont bien participé à ce challenge qui n’était pas pour eux une première édition .

Alain Morin, Teddy Rico étaient sur le grand parcours soit : 122km pour 3600m de dénivelé,

Alban Girouin et Luc Moriot se contentaient du petit parcours : 100km pour 2800m de dénivelé.

Comme depuis la création de ce challenge l’organisation était au rendez vous malgré le problème que l’on connait en ce moment.

Le soleil était présent également, la chaleur de fin de parcours a du faire souffrir certains protagonistes, mais  à coeur vaillant rien d’impossible.

• Alain M. semble insatisfait  de sa prestation, pas assez dur pour lui mais son résultat comme chaque année est plus qu’appréciable.

• Teddy R. notre jeune recrue sera un peu déçu lui aussi, en effet il rejoint rapidement les coureurs partis 5 mns avant lui…. (sas de départ) . Il sera pris de crampes au bout de 30 km ce qui évidemment perturbera son objectif du jour.

• Alban G. s’était inscrit sur le 122km, mais la sagesse de ce jeune coureur lui fera prendre la décision de partir sur le 100km et de ce fait fera une très belle prestation.

• Et enfin le vétéran de ce quatuor Luc M, de raison, prendra le départ sur le 100KM et sera particulièrement ravi de sa gestion de l’effort en arrivant le sourire aux lèvres et de se dire, qu’en 2022 il emmènera son président Wesley Lasne pour une plus grosse participation collective de son club le « VC Valréas.

Quelques belles images prises par notre photographe du jour Sylvie Moriot.

Les résultats sur : https://www.gfmontventoux.com/

Luc Moriot.

Alban a croqué la Marmotte avec brio.

Non ,non avec Alain Morin…….

Le récit de la Marmotte vu par Alban.
Dimanche dernier nous étions deux du club à nous élancer sur la mythique épreuve de la Marmotte, Alain MORIN et moi.
La Marmotte c’est 174 kilomètres avec 5000 mètres de dénivelé.
Départ de Bourg d’Oisans en bombe avant de bifurquer direction le premier col… Le Glandon.
Objectif : imprimer un rythme tempo.
Alain et moi arrivons au somment après un peu plus d’1h45 du départ et, par pur hasard, nous retrouvons en haut.
À partir de là nous ferons un bout de chemin ensemble.
La traversée de la vallée de la Maurienne se fait à allure soutenue… Maintenant place au terrible enchaînement Télégraphe/Galibier
Alain bascule au sommet du Télégraphe avec une cinquantaine de mètres d’avance. Nous nous retrouvons au ravito de Valloire, au pied du Galibier et repartons en même temps.
Les jambes commencent à brûler mais j’essaye de me caler à un bon rythme, les yeux rivés sur le cardio. Je passe le sommet en premier et au moment de redescendre Alain me dit de partir devant.
Dans la descente on forme un bon groupe, de quoi passer la vallée et rejoindre Bourg d’Oisans sans trop de soucis.
Arrivé à Bourg d’Oisans, on attaque l’Alpes d’Huez et là c’est chacun pour soi.
J’imprime de suite une cadence assez soutenue me permettant de remonter pas mal de monde avant de caler un peu dans les derniers kilomètres.
Résultat officiel (en enlevant la descente du Glandon qui n’est pas chronométrée) :
Alain MORIN finit 1018ème/7500 et 13ème de sa catégorie en 7h48
Je finis 637ème (150ème de ma catégorie) en 7h26

Une merveilleuse épreuve avec des paysages de folie, de quoi s’en souvenir pendant longtemps !

Alban Finisher .